04/07/17

Retour sur le rallye du Saint Emilion

Un grand cru remporté par les époux GALPIN !

 

Traditionnellement ancré au week-end de l’Ascension, le Saint-Emilion jouit d’une réputation qui n’est plus à construire : cadre, ambiance, accueil, sélectivité des spéciales, faible kilométrage des liaisons, concentration en un site unique, proximité du parc de regroupement et d’assistance avec les secteurs chronométrés, et cerise sur le gâteau, une météo idéale, presque caniculaire : tous les ingrédients étaient réunis pour que ce 21e millésime soit classé au rang des éditions mémorables.

 

Venus comme de coutume en force sur une épreuve qu’ils affectionnent, les sociétaires du Team FJ ont crevé l’écran. A la tête de la structure blésoise, Jérôme et Anne Galpin ont survolé le Rallye de bout en bout, emmenant leur Skoda Fabia R5 sur la plus haute marche. Bien qu’ultra incisifs, Mickaël Terrière et Ludovic Taudière (Peugeot 207 S2000) n’ont pu que s’incliner. Comme chaque année, l’hécatombe a sévit sur les routes du Nord-Gironde. Le taux habituel de 50 % d’abandons a été atteint, y compris au sein même des têtes d’affiches. C’est ainsi qu’en lutte avec les Palois Lionel Jacob et Anthony Marotte (Peugeot 206 S16) pour le gain du tiercé gagnant, Laurent Borderie-Brigitte Bouthier (BMW 318 TI Compact) et Johnny Laroche-Damien Augustin (Fiat Punto Abarth S2000) ont dû rendre leur carnet de bord. Avant eux, une armada de favoris ; Michel Morin (Ford Fiesta R5), Bruno Longépé (Peugeot 406 Coupé), le local Frédéric Purrey (Mitsubishi Lancer Evo 9) ou encore Jean-Luc Roché (Skoda Fabia R5) ont subi le même sort. C’est finalement Jean et Françoise Galpin (Skoda Fabia R5), réguliers, qui subtilisent le carré d’as à la valeur montagne Dimitri Wagner, épaulé par Jennifer Fouqueux (Subaru Impreza STI). Le jeune pilote bigourdan s’octroie par la même occasion la victoire en Groupe N. 6e, Yannick Lacouture et Patrick Reigniez (BMW 318 Compact) n’avaient d’autre ambitions que de rallier l’arrivée et d’emmagasiner de l’expérience au volant d’une auto comme neuve : « nous avons changé de caisse en optant pour une plus légère, il a fallu donc réapprendre entièrement l’auto que nous avons fini vendredi soir à 18h, juste avant la clôture des vérifications techniques. Autant dire que les essais ont été quasi inexistants… De plus, un échappement baladeur m’a fait perdre une trentaine de secondes… ». Déjà performants à la Fougère mi-avril, Guillaume Bergeon et Vincent Merlet récidivent au volant de leur Renault Clio 4 RS. Après une petite excursion champêtre, Yannick Patier et Guillaume Bonneau (Porsche 996 GT3) parviennent tout de même à rallier l’arrivée, avec en prime les lauriers en Groupe GT de Série. Du côté du Classement féminin, les Rochelaises Aline Chollet et Pauline Boyer imposent leur Clio Ragnotti.

 

La météo à Bordeaux

Nuage de tags

  • Auto
  • Karting
  • Compétitions
  • Circuits
  • Rallye
  • Courses
  • A.S.A.
  • Commissaires
  • Asphalte
  • 4x4
  • Slalom
  • Courses de côtes
  • Sprint Car
  • Autocross
  • Sécurité
  • Technique
  • Dordogne (24)
  • Gironde (33)
  • Landes (40)
  • Lot et Garonne (47)
  • Pyrénées-Atlantiques (64)
  • Guyane (973)