15/10/18

Retour sur le Rallye Vallée de l'Homme Périgord Noir

Le Toulousain Alexandre Bourrel (Mitsubishi Lancer Evo 9), associé à Mathieu Gombert a dominé de la tête et des épaules cette 23e édition ; une édition hommage au local Antony Mora, dix fois vainqueur, et tragiquement disparu l’année dernière sur cette même épreuve, et à Guy Grimaud, cheville ouvrière de l’organisation décédé fin 2017.

Mais peu avant de rentrer en parc fermé final, une erreur d’itinéraire a conduit à leur mise hors course. C’est donc sur tapis vert que Mickaël Lobry et Gaëtan Parade, découvrant leur toute nouvelle Ford Fiesta R5, inscrivent leur nom au palmarès, après avoir haussé le rythme crescendo jusqu’à signer le temps scratch de l’ES 4, la technique spéciale de « Saint-Cirq ». De bon augure pour la suite de leur saison. Dans leur sillage, c’est une guerre de BMW 318 Compact qui a régalé le public pour le gain de la médaille d’argent et la couronne en Groupe F2000. Les Occitans Nicolas Rouillard-Philippe Curel ont pris l’avantage sur les Périgourdins Laurent Borderie-Brigitte Bouthier. Décidément, on n’arrête plus Yoann Rougier et Brice Varailhon (Subaru Impreza STI). Le binôme, auteur d’une saison époustouflante, cueille la 4e place, devançant la Ford Escort Cosworth des Aveyronnais Jean-Michel Da Cunha et Sébastien Durand. Pour sa découverte de la Clio R3, Arthur Beylard a fait sensation en s’immisçant au 6e rang, et premier des R3 ! Pour lui prêter main forte, l’expérimentée Pauline Boyer a pris place dans le baquet de droite, avant de prendre la route pour la Finale des Rallyes de Chalon. Les Lozériens Stéphane Jacques et Charlotte Oléa, avec une Renault Clio 16S plus toute jeune, ont également bluffé l’auditoire. 7èmes, ils damnent le pion à la Citroën Saxo Kit-Car de Jean-Luc Mazeau et Nicolas Lauseille, ainsi qu’à la Peugeot 306 S16 des Lotois Clément et Véronique Aulié.

Guère de surprise en Groupe N, où les Bordelais Christopher Schmiederer-Jean François Puerta (Renault Clio Ragnotti) ont survolé les débats. En GT de Série, l’abandon de leurs adversaires offre un boulevard aux Basques Tony Magot et Julien Chaves (Audi TT 180).

Il est à noter que 84 équipages se sont élancés du parc fermé des Eyzies (24), un nombre dont peut se féliciter l’ASA 4 Couleurs, dirigée par Jean-Pierre Teyssier et l’Ecurie Sarlat Sport Auto, menée par Guillaume Iguacel.

Légende photos : Mickaël Lobry et Gaëtan Parade, vainqueurs de l’édition 2018.

La météo à Bordeaux

Nuage de tags

  • Auto
  • Karting
  • Compétitions
  • Circuits
  • Rallye
  • Courses
  • A.S.A.
  • Commissaires
  • Asphalte
  • 4x4
  • Slalom
  • Courses de côtes
  • Sprint Car
  • Autocross
  • Sécurité
  • Technique
  • Dordogne (24)
  • Gironde (33)
  • Landes (40)
  • Lot et Garonne (47)
  • Pyrénées-Atlantiques (64)
  • Guyane (973)